Phoques d'Opale

Phoques d'Opale

Notre site est en cours de reconstruction.

Veuillez nous excuser pour la mise en page parfois compliquée.

Un numéro de téléphone unique pour signaler les échouages :

celui de l’UMS Pelagis (05 46 44 99 10 - 7/7).

La CMNF est une association à but non lucratif soutenue par :

Site officiel de Communication des observations du Groupe Mammifères Marins de la Coordination Mammalogique du Nord de la France

Signalez nous vos observations à l'adresse email:

phoquesetcetacesdelacotedopale@hotmail.fr


Bienvenue à tous.

Ce site a pour but de faire découvrir et de partager l'information relative à la présence de plus en plus forte de mammifères marins sur le littoral de la Côte d'Opale.
Il y a encore quelques années, il était plutôt rare de voir un phoque sur la plage, du moins un phoque en bonne santé. De temps en temps, des animaux malades ou morts venaient s'échouer sur les plages.
Aujourd'hui, il suffit, pour ainsi dire, de jeter un oeil sur la mer, au bon endroit, pour voir une tête, deux têtes, trois têtes...

Les phoques sont de retour sur le littoral de la Côte d'Opale. Ils sont une richesse patrimoniale qui, parce qu'elle est là depuis peu, garde encore de nombreux secrets. Pour être plus précis, les phoques de la Côte d'Opale écrivent en même temps que nous les observons leur histoire, celle de la reconquête de territoires marins qu'ils fréquentaient autrefois et d'où ils sont partis, chassés par l'humanité galopante.

Mais aujourd'hui, ils reviennent, principalement parce que les Etats ont pris des mesures de protection qui portent leurs fruits. Et si ces mammifères piscivores sont de retour, c'est qu'il faut considérer que la chaîne alimentaire dont ils sont l'ultime maillon permet cette reconquête.

Qui sommmes-nous?

La C.M.N.F. est une Association de protection de la nature (loi 1901), au service des mammifères sauvages du Nord-Pas de Calais.

Depuis qu’elle a été créée en 1993, la C.M.N.F. est ouverte à tous les naturalistes et scientifiques s’impliquant dans l’étude et la préservation des mammifères sauvages.
Dans ce cadre, les membres de l’association :

- réalisent des études de terrain sur diverses espèces de mammifères sauvages présents dans le Nord Pas-de-Calais

- mettent en oeuvre les moyens de protection des espèces.

- mènent des actions de sensibilisation auprès de publics variés.


Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site: Accueil | CMNF | Coordination mammalogique du Nord de la France

Le Groupe Mammifères Marins de la CMNF

Sur le littoral du Nord et du Pas de Calais, les membres de la CMNF oeuvrent à la connaissance et la préservation des mammifères marins. 

Dans le cadre de ses activités, la CMNF fait parti du Réseau National d'Echouage.
L'UMS Pelagis, laboratoire de recherche de La Rochelle, coordonne les actions du Réseau National d'Echouage sous la tutelle du Ministère en charge de l'Environnement.

Que faire en cas d'échouage de mammifère marin ?

Vous venez de trouver un cadavre ou un animal qui semble être en difficulté, malade ou blessé. Ne cherchez pas à les manipuler, ne cherchez pas à les récupérer. D'une part, vous n'en avez pas le droit car ce sont des animaux protégés par la loi qu'ils soient morts ou vivants, d'autre part, ils peuvent présenter un danger (risque de morsure, pathologies transmissibles à l'homme).
Alors que faire?
Le plus sage consiste à contacter l'une des structures ou associations  qui oeuvrent à la connaissance et la protection de ces animaux.


S'il s'agit d'un phoque vivant, il convient de rester à distance et surtout de ne rien faire pour qu'il retourne à l'eau. Si vous êtes sur un site très fréquenté, demandez aux promeneurs de ne pas trop s'approcher.

S'il s'agit d'un cétacé vivant, ne cherchez pas non plus à le remettre à l'eau. Par contre, en attendant les secours, si vous en avez les moyens, humidifiez son corps avec de l'eau de mer, en évitant de faire entrer de l'eau dans son évent, l'ouverture située sur le haut du crâne, qui lui sert à respirer.

Qui contacter en cas d'échouage ?

En fonction du lieu d'observation, pour éviter aux uns et autres des déplacements inutiles, il convient de contacter les structures les plus proches.
En cas d'observation d'un animal mort trouvé échoué, il n'est pas nécessaire d'appeler immédiatement. Prenez le temps de terminer votre promenade si vous n'avez pas de téléphone sur vous.
Par contre, s'il s'agit d'un animal vivant, trouvé échoué, d'apparence en mauvaise santé, il convient de contacter au plus vite ceux qui peuvent agir. Appelez d'abord la structure la plus proche. Si vous n'arrivez à contacter personne, essayez un autre contact de la liste.

Vous pouvez également contacter la mairie, les pompiers qui mettront tout en oeuvre pour contacter le bon interloculteur.

L'interloculteur officiel relatif à l'observation des mammifères marins est le CRMM Centre de Recherche sur les Mammifères Marins situé à La Rochelle. C'est là que sont envoyées toutes les informations relatives à l'observation des mammifères marins sur le littoral français. Les correspondants du RNE, le Réseau National d'Echouage envoient toutes les informations récoltées au fil de l'année au CRMM, et chaque année, un rapport est édité, accessible sur le net, faisant état de l'ensemble des observations. Sur le littoral de la Côte d'Opale, plusieurs correspondants sont en relation permanente avec le CRMM. En leur communiquant vos observations, vous contribuez à la recherche scientifique.


Université de La Rochelle - UMS Pelagis 

Pôle Analytique - 5 allées de l'Océan 

17 000 La Rochelle - France 

Pour tout échouage: TEL : +33 (0)5 46 44 99 10 - 7/7 

http://crmm.univ-lr.fr 

 

 

Secteurs de Calais à Dunkerque:

- Pour les animaux retrouvés vivants, et tout particulièrement les phoques: LPA de Calais: 03 21 34 76 02 Ligue Protectrice des Animaux du Calaisis

La LPA de Calais a depuis le début 2011 une structure d'accueil pour les mammifères marins et oiseaux récupérés sur le littoral. C'est là que tous les animaux trouvés vivants seront hébergés pour être soignés avant d'être relâchés. 

- La Coordination Mammalogique du Nord de la France.

Mammifères marins | CMNF | Coordination mammalogique du Nord de la France

Secteur de Boulogne:

- NAUSICAA : 03 21 30 99 99

Aquarium Nausicaa : Centre National de la Mer à Boulogne-sur-Mer


- Sur l'ensemble du littoral, contactez la mairie du lieu d'observation et demandez à ce qu'on contacte l'UMS Pelagis.


Secteur d'Etaples:

- Le Gédeam (groupement de Défense de l'environnement dans l'arrondissement de Montreuil sur mer) suit aussi les mammifères marins de cette zone;  http://gdeam.com


- MAREIS: 03 21 09 04 00 

MAREIS CENTRE DE DECOUVERTE DE LA PECHE EN MER - Etaples sur mer


Secteur de Berck à La Baie de Somme:

- PICARDIE NATURE: Laëtitia DUPUIS: 06 08 83 44 99 Picardie Nature pour le département de la Somme.


- l'Association ADN (Association Découverte Nature 62) BP 44, 62600 Berck CEDEX Tel 03 21 84 73 39. adn62@voila.fr pour le département du Pas de Calais.

Service facile et gratuit

Je crée mon site

Quelques sites d'observation de phoques.

Les sites listés ici sont des points d'observation de phoques qui sont dans l'eau, souvent à très peu de distance du rivage. Les phoques ne viennent que très rarement se mettre au sec. Il est possible de les observer sans nullement les gêner.

En d'autres sites, Baie de Canche, Baie d'Authie, Baie de Somme, il est possible de les voir lorsqu'ils se reposent sur les bancs de sable. Là,il convient de rester à distance.


D'Audresselles à la Pointe aux Oies.
A Audresselles, un site intéressant est celui du Noirdat, situé à l'extrémité Nord du village. De là, on a vue sur les falaises qui mènent au Gris Nez. Là, on observe souvent des phoques gris.
Entre Audresselles et Ambleteuse, on peut également observer des phoques gris. De même, il est possible d'en voir en se promenant le long de la promenade menant au fort.


De la Pointe aux Oies à Boulogne.

La Pointe aux Oies est un site que semblent affectionner les phoques, en particulier les phoques gris. Ils fréquentent aussi le littoral face à la station balnéaire de Wimereux. Plus au sud, les falaises remontent jusqu'à la pointe de la Crèche. De là, il est possible d'en observer tant à l'extérieur qu'à l'intérieur de la rade de Boulogne.

Dans la rade, on peut observer des veaux marins; ils viennent jusqu'au bord de la plage, le long de la jetée (phare rouge). Côté Digue Carnot, on peut également voir des veaux marins, mais aussi des phoques gris. L'observation est possible depuis la digue. Il convient de ne pas les importuner lorsqu'ils sont posés sur la plage au pied de la digue.


Du Portel à Equihen.

Au Portel, tout autour du fort de l'Heurt, des phoques gris ou des veaux marins peuvent être observés, tant à marée haute qu'à marée basse. Puis, en quittant Le Portel vers le Sud, c'est le domaine des falaises, avec le Cap d'Alprech qui culmine à 50 m d'altitude. Vers le Nord, le haut de falaise est bordé par un camping. Il est désormais possible d'emprunter le sentier de douaniers.

Au Sud du Cap, en empruntant le sentier de randonnée, on accède à Ningles, au fond d'un vallon donnant sur une plage de sable coquillier. Il est possible de poursuivre son chemin vers Equihen, en empuntant le chemin du haut de falaise, jusqu'à la Crevasse, là où commence la commune d'Equihen.

Sur la commune d'Equihen, des points de vue intéressants, donnant sur l'ensemble de laplage d'Equihen: au coeur de la commune, près de la place de la mairie, au bout de la rue du Beurre Fondu, le site de la Crevasse accessible en voiture; l'impasse Leclerc d'où l'on accède au front de mer via un petit passage qui descend jusqu'au pied de la falaise; le parking situé en face du camping municipal; le parking de la plage. Au delà, c'est le littoral dunaire qui s'étend jusqu'à la baie de Canche.

Les eaux du Portel à Equihen sont fréquentées par les phoques veau marin et gris.


D'Equihen à la baie de Canche.
Si sur le littoral, il est rare de voir des animaux échoués sur les bancs de sable, on va les voir dans l'eau, non loin du rivage, entrain de se reposer en faisant le bouchon. On trouve principalement des phoques gris. Désormais, une petite colonie de phoques veau marin et quelques phoques gris vivent en baie de Canche. Ils sont de plus en plus nombreux, semblant se plaire dans la baie.

.

Pourquoi ce site

La nature est un patrimoine qui appartient à tous et que les informations que nous pouvons en retirer appartiennent à tous. 

Partant de ce principe, sont intégrées dans ce site toutes les informations collectées par le créateur du site et celles des observateurs qui souhaitent intégrer leurs observations en les envoyant à cette adresse mail.

phoquesetcetacesdelacotedopale@hotmail.fr 

Quiconque voudra par la suite utiliser les informations pourra en faire la demande, à cette même adresse et le créateur demandera l'accord des observateurs pour diffuser plus largement les observations.

Janvier 2018: Oye Plage près de Calais: un . phoque veau marin abattu au fusil.

Le corps d'un jeune phoque veau marin a été découvert sur la plage de Oye Plage. Sa tête était criblée de plomb. L'autopsie réalisée à L'Université de Liège a montré que le tir est la cause de la mort et que ce phoque était en bonne santé. Les mammifères sont protégés sur le territoire français. La Ligue de Protection des Animaux Du Calaisis a déposé plainte. La Coordination Mammalogique du Nord de la France a apporté son soutien logistique afin que la lumière soit faite sur un tel acte. Nous vous informerons de l'avancée des investigations menées par les service de l'Etat.

Un cadavre qui reste sur la plage...

SEPTEMBRE 2017: un phoque gris mort depuis plusieurs semaines s'est échoué le 17 septembre sur la plage de Ningles entre Le Portel et Equihen. Il a été observé par un correspondant du Réseau National d'Echouage, mais, ne pouvant être transporté, il est resté sur place.  Le suivi a permis d'en savoir plus sur le temps de dégradation d'un tel cadavre. Un mois plus tard, il a été repris par la mer et s'est échoué au Portel, où il a été récupéré.

Un phoque vivant sur la plage, que faire?

Si certains considèrent qu'un jeune phoque sur la plage, c'est normal, cela n'est normal que dans certaines conditions. Alors, lorsque vous trouvez un jeune phoque sur la plage, loin des sites de reproduction que sont la baie de Somme et la baie d'Authie, contactez l'UMS Pelagis. Ne le laissez pas se déshydrater. Dès le nord de Berck, il y a fort à penser qu'il soit perdu et que sa mère ne viendra pas le rechercher.  Alors, dites vous: Un phoque sur la plage, ce n'est pas normal...

Les phoques, les engins de pêche et autres cordages.

De plus en plus de phoques, en particulier des phoques gris sont observés pris au piège dans des morceaux de filet, des cordages, des fils de pêche,des cols de chemise. Ces pièges, souvent, dérivant à la surface, enserrent le cou des animaux. Petit à petit, le cordage se resserre, blessant l'animal. Certains animaux sont retrouvés le cuir coupé, le gras coupé. Pour nombre d'entre eux, l'issue est fatale. Certains, affaiblis, sont attrapés. On leur retire alors le cordage et ils peuvent repartir en mer.

Trop d'objets flottent en mer, jetés sur la mer ou dans les fleuves. Trop d'objets sont des pièges pour la faune sauvage. On peut citer les oiseaux qui avalent les petits objets; on peut citer les tortues qui prennent les sacs en plastique pour des méduses. On cite les phoques qui se retrouvent mortellement piégés dans des anneaux de corde. On citera aussi les grands mammifères marins comme ce cachalot échoué sur une plage au nord de Calais l'hiver dernier, dont l'estomac contenait des cordages, des morceaux de filet, de bâche. S'il n'est pas mort de cela, il faut considérer que lorsqu'il pêchait du calmar, son mets préféré, il a aussi avalé tout ce qui traînait dans l'océan.

Alors, prenons plus soin de la nature en préférant la poubelle au jeter sur la plage ou dans les herbes hautes.

Quelques infos anciennes

 

 NOUVEAUTE :

Pour ceux qui souhaitent découvrir les mammifères marins qui fréquentent les eaux de la baie de Seine, la Pointe du Cotentin, la baie du Mont Saint Michel, et au-delà, vous pouvez consulter le site du GECC:

Tapez: OBS MAM

N'hésitez pas à signaler vos observations.

 

26 octobre 2014: Relâcher de 6 phoques veau marin en baie de Somme: Comme chaque année à la même époque, Picardie Nature procède au relâcher de phoques recueillis pendant l'été dans le centre de soin. Ce dimanche, 6 phoques furent relâchés à la pointe du Hourdel. Une grande réussite pour Picardie Nature et les amoureux de la nature. Une foule plus importante que jamais, un temps merveilleux, des phqoues qui ont sû prendre le temps de rejoindre les immensités marines de la baie de Somme. Bravo à toute l'équipe de Picardie Nature pour le travail effectué depuis tant d'années, bravo pour l'organisation d'un tel évènement qui remet la Nature à sa place dans un monde si fou.

12 octobre 2014: un plaisancier rencontre des grands dauphins:

Ce dimanche 12 octobre, entre Hardelot et Le Touquet, alosr qu'il naviguait à bord de son voilier, Patrice Maillard voit soudain à la proue de son navire des dauphins. Une rencontre qu'il immortalise sur plusieurs vidéos visibles sur You Tube. Il s'agit d'un groupe de femelles accompagnées de jeunes, dont certains ont moins d'un mois. Une rencontre hors du commun avec Le Grand Bleu.


7 Septembre 2014:

Des grands dauphins au large d'Ambleteuse.

Ce dimanche 7 septembre, des pêcheurs ont eu l'égréable surprise de voir des grands dauphins au large d'Ambleteuse (Info Lydie B.)


20 Août 2014: Un jeune veau marin vivant récupéré sur la plage de Dannes.

Depuis quelques jours, ont eu lieu trois échouage, à Audinghen, au Portel, et à Dannes. Il s'agit de jeunes individus, sans doute surpris par la puissance des tempêtes et coups de vent qui se sont succédés ces derniers jours. Les trois veaux marins ont été recueillis par le centre de Soin de la faune Sauvage de la LPA de Calais.

20 Mars 2014:Echouage d'un phoque gris à Ecault.

Le jeudi 20 mars, un phoque gris adulte vivant s'échoue sur la plage d'Ecault. Alerté par des promeneurs, les correspondants du Réseau National d'échouage se rendent sur place et constatent que l'animal, bien que fortement affaibli est très dangereux; il ne sera pas possible de le capturer. Les tentatives de retour à l'eau sont vaines. Il est décidé de le laisser sur la plage. Le lendemain matin, de très bonne heure, le correspondnat du RNE retrouve le phoque mort là où était la veille.

Le mercredi 19 mars, ce phoque s'était déjà échoué sur la plage de Sainte Cécile. Reparti à la marée de la nuit, il s'était finalement retrouvé à Ecault, soit à une dizaine de kilomètres de son premier échouage.

Les services techniques de la ville de Saint Etienne au mont devait récupérer le cadavre le lundi matin. Sans doute repris par la marée, le phoque avait disparu. Depuis lors, il n'a pas été retrouvé sur le littoral. Si un promeneur tombe dessus, merci de prévenir l'UMS Pelagis.

Naissance d'un phoque gris en Baie de Somme.
Le 25 janvier dernier, des bénévoles de Picardie Nature tombent nez à nez avec un nouveau né phoque gris. Lire la suite sur le site de Picardie Nature.

http://www.picardie-nature.org/spip.php?article3181

BIODIVERSITE.

L'enquête Eurobaromètre de 2013 a révélé que seulement 27% des répondants ont entendu parler du réseau Natura 2000, alors que seulement 44 % ont entendu parler du terme «biodiversité» et savent ce qu’il signifie. D'autre part, les Européens se sentent concernés par la conservation de la nature. Neuf citoyens sur dix estiment que le déclin des habitats naturels et la mise en danger et la disparition de certaines espèces animales et végétales sont des problèmes graves. Quelques 97 % sont d'accord qu’enrayer la perte de la biodiversité est une obligation morale.

INFOS DU MONDE

Juin 2012: La Biodiversité en Arctique: de plus en plus de poissons et de mammifères marins.

Un rapport du Programme de Surveillance de la Biodiversité Circumpolaire pour le Conseil Arctique présenté lors d'une conférence à Montréal montre que les populations de mammifères et de poissons ont augmenté dans l'Arctique entre 1970 et 2007 tandis que le nombre d'oiseaux marins diminuait. Pendant la même période l'effort de pêche, suite à la fonte des glaces a augmenté dans cette région du monde. 

 


De la relation de l'homme avec le phoque.

Il importe de considérer que le phoque et plus généralement les mammifères marins sont l'un des éléments de la chaîne de la vie, au même titre que nous, êtres humains. La présence de ces animaux n'est pas une création de l'homme. Ce que nous avons créé, c'est le statut de protection des espèces face à notre permanente recherche de profit. Aujourd'hui, sur le littoral français, la loi protège l'ensemble des mammifères marins. S'ils reviennent de plus en plus sur nos littoraux, il convient de s'en féliciter et de voir là des signes positifs pour l'avenir de la Planète Bleue. Si certains y voient une concurrence avec l'Homme, sans doute est-ce parce qu'ils méconnaissent les liens qui associent l'ensemble des organismes vivants qui peuplent la Terre. 

Il faut considérer les mammifères marins comme l'arbre qui cache la forêt. En leur portant attention, il nous faut ne pas oublier la forêt, qui doit être l'ultime raison pour laquelle nous portons attention à ces porte-paroles de l'Océan Mondial.